Strict Standards: Non-static method JSite::getMenu() should not be called statically in /home/andrehom/www/components/com_xmap/router.php on line 96

Strict Standards: Non-static method JApplication::getMenu() should not be called statically in /home/andrehom/www/includes/application.php on line 536

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/andrehom/www/components/com_xmap/router.php on line 96

Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/andrehom/www/components/com_xmap/router.php on line 102

Fil de navigation

Cocorico

 

Ce cylindre de 2 mètres n'a besoin d'aucun carburant pour produire de l'électricité.
Ce cylindre de 2 mètres n'a besoin d'aucun carburant pour produire de l'électricité.
Il ne s’agit pas d’une énigme. Le secret d’une source d’énergie propre et autonome pourrait bien avoir été enfin percé. La production d’électricité requiert bien souvent la mise en mouvement d’une turbine, que l’on utilise pour cela de l’énergie nucléaire, thermique ou éolienne. Après 10 ans de recherches sur l'énergie magnétique, Luc Besançon a mis au point un dispositif mécano-magnétique qui transforme l'énergie cinétique en électricité, sans carburant. Ceci grâce à l’inversion instantanée de polarité d’aimants de forte puissance.
 
594 aimants néodymes pour être exact (de 0,5 x 1,60 x 1,10 m). Ils équipent un prototype actuellement en construction, un cylindre de 2 m de long pour 480 kg, à l’intérieur duquel ils sont disposés en demi-lune. L’alternance de l’attraction et de la répulsion entraîne le cylindre dans une rotation perpétuelle, ou presque. La perte de force magnétique des aimants est estimée à 15 % après 20 ans.
 
Le système de production d'électricité, baptisé LLW9 en raison des 9 pistons qu’il comporte, développe un couple de 200 N·m. Il ne nécessite aucune autre énergie et ne dégage donc aucune pollution. Il n’est tributaire ni du vent ni de l’ensoleillement. Annoncé pour la fin de l’an prochain, le premier convertisseur devrait fournir une puissance de 8 kW, assez pour alimenter une maison. Luc Besançon, dont la start-up se trouve à Aubagne (Bouches-du-Rhône), projette de réduire le LLW9 pour l’adapter aux moyens de transports. Une idée qui séduit déjà Tesla Motors, dont les responsables devraient bientôt rencontrer l’inventeur français.
 
Source Elektor

 

 

Écran photovoltaïque transparent, le retour (gagnant !)
Quand on n’a pas l’habitude de prendre le bus ou le métro, ça surprend : les gens voyagent tête baissée. Certains ont l'air de caresser leur chat, d'autres d'épouiller un chimpanzé, d'aucuns de trier des lentilles, les plus maniérées de repousser quelque miette de leur jupe... Sortent tous de l’usine ? Ah non, le téléphone tactile… D'accord, les smartphones occupent la plupart des passagers comme une sorte de sixième doigt à se mettre dans le nez, version moderne. Jusqu'à ce qu'ils tombent en panne de batterie. Le drame. L'équivalent de la panne de briquet pour le fumeur.
La société française Wysips (What you see is photovoltaic surface) ne promet pas la vie éternelle à nos appareils mobiles, mais un accroissement appréciable de leur autonomie. Elektor vous avait déjà parlé du film photovoltaïque transparent Wysips il y a près de deux ans. Apposé sur n’importe quel écran, ce film transforme la lumière en énergie électrique pour l’appareil. Le prototype présenté à l'époque par les Français était un téléphone tactile. Malheureusement, la transmission optique du film n'était à ce moment-là que de 70 %, une valeur incompatible avec les critères de transparence.
Deux années et trente brevets plus tard, les milliers de micro-lentilles et cellules photovoltaïques qui composent le film laissent passer 90 % de la lumière. Cette transparence satisfait d'autant plus les fabricants qu'ils peuvent rêver d'équiper leurs portables avec des batteries de dimensions réduites (d’environ 20 %), le tout pour moins de 1 euro, soit le coût de commercialisation de l'écran solaire. Autre plus pour ce film, permettre une gestion intelligente de la batterie. La puce reliée au film pourrait par exemple réserver l'énergie produite à certains usages jugés critiques, comme les appels d'urgence.
La fabrication des premiers écrans est prévue pour le second trimestre de cette année, dans une usine située à Aix-en-Provence.
 
Elektor Auteur HM